Nice : l’hommage architectural de la capitale azuréenne à la Belle Époque

Zoom sur les immeubles et les palais qui font la fierté de la Côte d'Azur

Au fil de ses façades, le paysage urbain de Nice rend hommage à la Belle Époque. Symbole de l’âge d’or de la Côte d’Azur. Les mythes ont la vue dure dans cette ville inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO ! La capitale de la French Riviera cultive son esprit festif, comme un hymne au plaisir et à la frivolité. Ses palais évoquent la fantaisie, l’essor des arts nouveaux, l’exotisme et la créativité artistique débridée des expositions universelles.

Élégance et sophistication à tous les étages

Entre les palmiers, les silhouettes des villas offrent la vue sur la Baie des Anges. Quant aux palaces azuréens, face à la Méditerranée, ils ressemblent à des gâteaux de mariage. Tel l’hôtel Negresco, véritable tour Eiffel régionale. Leurs salons de réception rivalisent de somptuosité. Ils témoignent de l’insouciance des aristocraties britanniques, américaines, russes, italiennes et françaises qui y vivaient dans un faste inouï, au tournant du 20e siècle.

Nice, un tourisme lié à l’architecture

Loin de l’instantanéité d’Internet, ces bâtisses évoquent un autre temps. Celui qui faisait qu’un simple trajet en voiture décapotable ou un embarquement dans les wagons d’un train à vapeur était une folle aventure qui méritait d’être relatée dans les pages d’un roman. À Nice, les étages élevés de ces immeubles, dont certains sont classés monuments historiques, sont très recherchés pour leur panorama idyllique sur la mer ou La Promenade des Anglais.

Voir Nice autrement

Nice palais

Néo-classicisme, Éclectisme, Art Nouveau, Art Déco, Modernisme, toutes les expressions stylistiques forment un patchwork architectural. Les artisans d’excellence ont ornementé ces bâtisses remarquables, qu’on compte par centaines, de matériaux nobles et de décors luxueux. À grands renforts d’enduits colorés, frises peintes et sgraffites. Le tout, agrémenté de belvédères abrités des regards, de larges débords de toitures, de bow-windows et de loggias.

Une balade au fil des siècles

Nice immeubles
Nice observatioire
Nice opéra

Parmi les fleurons patrimoniaux, on note quelques exemples qui ont attiré écrivains, peintres et cinéastes venus chercher une lumière naturelle inégalée. À commencer par les immeubles de La Pergola, Mary, Capitole et Garacci-Bensa. Et en passant par le Château de l’Anglais, les Palais Langham, du Centre, les hôtels des Postes, Massena, l’Observatoire et l’Opéra. Une balade qui remonte le temps, à cheval sur la vieille ville, la ville neuve, l’antica Nizza, la Nice new, la Nice italienne et la Nice française. explorenicecotedazur.com

BMW : 50 ans d’un siège social iconique, à Munich

Les 4 éléments de Jean Lurçat, au musée d’art Hyacinthe Rigaud de Perpignan

L’Ecole des Arts Joailliers dévoile l’exposition Ors et Trésors

The Masie célèbre Noël dans les intérieurs contemporains