L’ode à la nature de Karine Bonneval au domaine de Chamarande

Des créations autour du végétal, à découvrir en balade au château

La nature est à son apogée au Domaine de Chamarande avec l’exposition de Karine Bonneval « Se planter- Récolter le soleil et cultiver la pluie« . Un événement monographique proposé par Siana, laboratoire artistique et centre de ressources des cultures numériques et hybrides en Essonne. Ce parcours à travers le vaste parc paysager fait écho aux créations de l’artiste. Celles-ci se nourrissent de collaborations avec des scientifiques, philosophes, artisans, cuisiniers et habitants. La pratique de Karine Bonneval se déploie de manière rhizomatique, à travers des installations artistiques et des ateliers pour le public. Ses œuvres dénotent un grand soin porté aux savoir-faire et à l’expérimentation. Et ses ateliers engagent chacun à éprouver son attention aux autres, plantes et humains, jusqu’au 21 avril 2024.

Quand la nature et les plantes sont reines

D’une réflexion sur ce que l’humain a de commun avec les plantes… La démarche de Karine, empreinte des écologies alternatives et nous offre de ressentir notre place au cœur de l’ensemble des vivants. Elle nous engage ainsi à bouger avec les plantes, respirer avec l’arbre et écouter la terre. Sa pratique transdisciplinaire propose des écologies alternatives. Elle convoque également la culture populaire et scientifique dans ses pièces à l’esthétique issue du fait-main. Une invitation pour vivre un moment de partage avec les plantes, en dialogue avec l’air, le sol et la gravité.

Un domaine conjuguant l’art et nature

Nature objet chamarrante

Pour l’Orangerie du Domaine de Chamarande, elle propose une installation immersive constituée de plusieurs pièces à expérimenter. Par le corps et les sens, en dialogue avec l’architecture du 18e siècle et le paysage du parc. De nouvelles créations, issues des recherches que mène l’artiste depuis plusieurs années, sont produites pour l’occasion. Au pavillon du Belvédère et à l’Auditoire où elle présente des objets semblant surnaturels. Au cœur du château, elle expose également des créations récentes autour du pollen de bouleau… En hommage à la sculpture Berkanan, présentée dans les lieux. Un projet que Karine Bonneval travaille avec Nicolas Visez, aérobiologiste au Lasire, l’unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université de Lille. Les amateurs de nature ne manqueront donc pas de plonger dans l’univers fascinant de cette artiste à nul autre pareil ! 38, rue du Commandant Arnoux – 91730 Chamarande. chamarande.essonne.fr

Niki de Saint Phalle, l’exposition qui libère l’art

Negropontes : la galerie fête ses 10 ans avec comme invité Hervé Langlais

Derniers Voyages de Vincent Van Gogh, à Auvers-sur-Oise

Galerie Brugier-Rigail : l’artiste belge Stefan de Jaeger invité spécial