Le château de Swann s’invite au Carrousel du Louvre

Expos et colloques artistiques internationaux, les 15 et 16 juillet à Paris

Coup d’éclat en 2021 lors des Journées Européennes du Patrimoine ! À l’initiative du musée château de Swann, soutenue par l’UNESCO et la Mairie d’Illiers-Combray, 5 artistes français étaient à l’honneur. Leur mission : réaliser chacun une œuvre évoquant le château et son parc, en faisant ressortir le souffle de cette terre mystérieuse qui a nourri, il y a plus d’un siècle, Marcel Proust. Les artistes ont laissé une partie de leur œuvre « inachevée ». Un appel aux enfants du monde entier fut alors été lancé pour les compléter par leur imagination, leur sensibilité et leur talent.

Le principe des Jeux Artistiques

Ce jeu de co-création invite les enfants à combler les blancs laissés par les peintres et compléter les œuvres. Ils apportent ainsi leur touche personnelle au gré de leur inspiration. Il s’agit de laisser s’exprimer l’enfant, au sens primitif du terme. De faire parler l’innocence encore vierge des apports techniques et culturels de l’éducation. Des apports qui viendront peut-être un jour dénaturer sa créativité originelle.

Des projets de co-construction

Les enfants sont classés par tranche d’âge. Une catégorie spécifique est consacrée aux enfants autistes. Parmi les 60 000 œuvres réalisées par les enfants d’une vingtaine de pays, les enseignants ont présélectionné environ 820 tableaux. Les personnalités du comité d’honneur désigneront leurs dix œuvres préférées. Un certificat sera décerné à tous les enfants ayant participé aux Jeux Artistiques. L’inauguration aura lieu le 15 juillet 2023. Les expositions se tiendront au Carrousel du Louvre, à Paris, jusqu’au 16 juillet 2023. Des artistes internationaux, des grandes entreprises, des associations industrielles et des hôtels prestigieux participeront aux activités. Mais aussi des groupes touristiques, ainsi que des maisons de vente aux enchères.

Ya Ding, fondateur amoureux de Swann

Acteur majeur de l’événement, Ya Ding. Ce jeune chinois découvre la France à l’occasion de son premier roman, écrit en français. À l’époque, il est aussi traducteur de Baudelaire et de Camus. C’est un véritable amoureux de la littérature et de la culture française. Il ignore qu’il s’agit là du premier chapitre d’un destin hors norme. Il termine finaliste du Prix Goncourt et lauréat du Prix Cazes, pour Le Sorgho rouge, paru en 1987. Ce dernier relate l’itinéraire initiatique de Ya Ding dans la Chine de Mao Tsé Toung. L’ouvrage est un succès : il se vend à un million d’exemplaires. On surnomme l’habitué de l’émission « Apostrophes », désormais Chevalier de la Légion d’Honneur, « le plus français des Chinois ». Un homme engagé qui œuvre pour le rapprochement des peuples.

Oeuvrer pour la rencontre

Ya Ding est conscient que la littérature ne suffira pas à rapprocher comme il le souhaite ses deux cultures. Il fonde alors l’Association pour le Développement des Échanges France-Chine, et la société Y.D. Communication. Celle-ci accompagne l’entrée de grands groupes français dans le marché chinois (L’Oréal, Nestlé, Carrefour, EDF, Véolia…). Devenu Français, c’est à l’enfance qu’il décide aujourd’hui de confier sa foi en l’avenir. Il y oeuvre en invitant les élèves du monde entier à confronter leurs talents dans le cadre d’événements.Le tout, dans des lieux qui transcendant les cultures et les frontières, notamment à travers l’organisation internationale des Jeux Artistiques.

La rencontre avec le Château de Swann

C’est en cherchant un lieu de villégiature pour un ami chinois que Ya Ding tombe amoureux d’un château. Cet édifice à taille humaine qu’il identifie comme étant probablement celui de Charles Haas, voisin des parents du jeune Proust. La présence d’une chapelle dans le parc, unique dans la région, confirme son intuition. Il s’agit bien du lieu qui a vu naître les premiers émois du jeune Marcel. Ya Ding l’acquiert en 2016. Avec l’intention, encore floue, d’en faire l’épicentre d’une action culturelle au rayonnement planétaire.

Rendre hommage à Marcel Proust

Depuis 2021, le château de Swann, rénové et véritablement mis en scène par l’historien Jean-Yves Patte. Il ouvre au public dans un esprit proustien. Ses salles d’exposition immergent le visiteur dans un climat hors du temps, incarnant délicieusement les réflexions sentimentales de l’écrivain. L’ambition de Ya Ding est de créer, à l’endroit même où Proust puisa son inspiration, un haut-lieu de rencontres. Parmi elles, celle de Stéphane Bern, voisin, passionné de patrimoine et désormais propriétaire du Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais. En 2022, le château de Swann devient une résidence de création artistique et littéraire. Un comité sélectionne écrivains et artistes qui s’y rendent lors de séjours créatifs de 2 à 4 semaines. Avis aux amateurs ! lechateaudeswann.com

Carte blanche à Berthe Morisot au musée Marmottan Monet

Musée des Beaux-Arts Jules Chéret, la perle culturelle de Nice

L’univers animé de Sawako Kabuki à la galerie Miyu

Le Grand Trianon de Versailles accueille les soieries impériales