Finistère Sud, refuge béni des peintres en terre bretonne

Des paysages de cartes postales aux airs de bout du monde

Une nature sauvage, des villages pittoresques, la terre bretonne du Sud- Finistère attire les peintres dès le début du 19e siècle. Ses paysages, sa luminosité en font un lieu très apprécié des artistes qui croquent cette beauté bretonne sous toutes ses coutures. C’est du Sud-Finistère, qu’une part de l’histoire de la peinture s’écrit. Ici, tout est une question d’atmosphère car cette terre véhicule un parfum d’aventure et d’authenticité. Ces virtuoses se passionnent pour son passé celtique, ses légendes, ses innombrables chapelles et calvaires. Sous leurs pinceaux, la vie de tous les jours devient prétexte à des scènes vivantes, festives et colorées. Une incontournable découverte, entre balades et visites de musées.

Sur les traces de Gauguin à Pont-Aven

terre les lavandières Pont Aven

Au 19e siècle, le charmant village breton de Pont-Aven devient le repère d’un groupe d’artistes en quête de nouveauté. Car la bourgade accueille une centaine d’artistes chaque année en été, quand les écoles d’art parisiennes ferment leurs portes. Parmi eux, un certain Paul Gauguin qui débarque pour la première fois, en 1886. Il n’a pas le sou et loge à la pension de Marie-Jeanne Gloanec, devenue aujourd’hui une librairie. Pour 60 Francs par mois, il a le gîte et le couvert. À cette époque, il suit les traces de son mentor, Pissarro. Ses toiles sont encore impressionnistes, comme « Les Lavandières à Pont-Aven« . Un magnifique tableau dont on peut voir la reproduction sur la promenade, le long de la rivière Aven. C’est ici que le peintre forge son style et devient le chef de file de l’École de Pont-Aven et le maître des Nabis. À voir au musée de Pont-Aven. museepontaven.fr

Le Pouldu, terre de peinture en Finistère

terre l'auberge du Pouldu

À l’automne 1889, Gauguin, Meyer de Haan, Paul Sérusier, puis Filiger s’installent au Pouldu. Ils élisent domicile à la « Buvette de la Plage », tenue par Marie Henry. Regroupés autour de la forte personnalité de Paul Gauguin, la Bretagne est, pour eux, une source d’inspiration première. Durant l’hiver, les artistes décorent murs, plafond, portes et vitres de la salle à manger de l’auberge. Le peintre n’ y vit que pendant un an. Suffisamment de temps pour faire entrer la buvette dans l’histoire de la peinture ! Au Pouldu, à Clohars-Carnoët, reconstituée à l’identique, elle est devenue un musée, dans l’ambiance de l’époque. Ce qui permet de restituer dans leur contexte d’origine les œuvres de Gauguin disséminées de par le monde. Maison Musée Gauguin. clohars-carnoet.fr

Concarneau vu par ses peintres

finistère concarneau

De 1870 à 1950, deux générations d’artistes venus des quatre coins du monde, tombent sous le charme de Concarneau. Autour de la cité moyenâgeuse, ville close protégée sur son îlot, se rassemblent tous les motifs pour plaire aux peintres. Un superbe patrimoine architectural, une population de marins, d’ouvrières, de paysans en costumes traditionnels et une importante flottille. Certains de ces peintres sont connus en France, comme Mathurin Méheut, Julien Bastien Lepage et Jean Puy. Ainsi que d’autres, dans leur pays d’origine, comme l’américain Charles Fromuth et le néo-zélandais Sidney Lough Thompson. Ce ne fut certes pas la révolution picturale, comme à Pont-Aven, mais durant un siècle, un moment de grâce pour Concarneau. deconcarneauapontaven.com

Musée des Beaux-Arts de Quimper : un fleuron culturel majeur en Finistère

Finistère fête village

Le Musée des Beaux-Arts de Quimper invite à une plongée dans l’histoire de l’art, du 15e au 21e siècles, avec plus de 600 oeuvres. Il voit le jour en 1864, grâce au comte Jean-Marie de Silguy qui lègue la totalité de sa collection à sa ville natale. C’est aujourd’hui l’un des principaux musées d’art de l’ouest de la France. Il abrite une très importante collection de peintures, de dessins et de sculptures. Les œuvres d’inspiration bretonne du 19e siècle et les tableaux de l’école de Pont-Aven en font sa renommée. En plus de ses peintures, le musée possède plusieurs dessins et estampes remarquables. L’occasion parfaite de pousser les portes du majestueux bâtiment et de s’offrir un week-end dans le Finistère Sud. Musée des beaux-arts de Quimpermbaq.frtoutcommenceenfinistere.com

1 000 bagues en héritage, à la Galerie Victor Gastou

Suite Royale, une comédie 5 étoiles avec Elie Semoun, au Théâtre de la Madeleine

Geoffrey Duval : tourisme et showbiz au théâtre du Gouvernail

Robert Jaso, un photo-artiste sous le signe des émotions