Molitor sous les traits de l’artiste Olivia De Bona

Un territoire consacré à l'art depuis 1989

Molitor est un lieu iconique pour vivre Paris autrement. Bien plus qu’un hôtel, c’est un lieu de vie aux multiples facettes. Inauguré en 1929, Molitor s’impose pendant 60 ans comme la piscine la plus courue de Paris. À l’heure de sa fermeture, en 1989, il est heureusement classé aux monuments historiques. Fermé au public, mais pas à tout le monde, les graffeurs en font alors un immense lieu d’expression. L’art ne quittera jamais plus ce terrain de jeux aquatiques. Depuis sa réouverture, en 2014, il y est toujours, du lobby en passant par les cabines bleues du bassin intérieur. Une collection de lithographies numérotées d’artistes de renoms habille également les chambres de l’hôtel, ainsi que les murs de certains espaces communs.

L’établissement parisien propose chaque année une affiche en édition limitée avec un artiste. 2023 ne déroge pas à la règle. Pour ce nouveau tirage, carte blanche est donnée à l’artiste Olivia de Bona qui livre une vision inédite de Molitor. Les codes si iconiques des lieux se dévoilent : les hublots, le jaune tango, le bassin, le farniente sur les plages, les nageurs sportifs… « J’ai cherché dans cette image à retranscrire toute cette évocation romantique à travers les époques, dans un cocon épargné du tumulte du bruit et du temps où mes personnages auraient l’éternité pour s’y prélasser », explique Olivia de Bona. Une sérigraphie qui nous plonge dans l’univers unique de Molitor. Edition limitée, numérotée et signée à 100 exemplaires. Taille 50 X 70cm : 120€. molitorparis.com

Sylvie Malys, un show toqué au Théâtre des Mathurins

Pescatore, l’artiste Sètois qui sculpte le métal

Natalia Smalto Fondation Signature : réinventer le code vestimentaire d’une cheffe d’orchestre

Finistère Sud, refuge béni des peintres en terre bretonne