Pescatore, l’artiste Sètois qui sculpte le métal

Des créations indémodables qui marquent leur époque

Si vous êtes de passage à Sète, partez vite à la découverte de Pescatore. Ne cherchez pas sur la carte, vous ne le trouverez pas. Par contre, si vous allez faire un tour du côté l’étang de Thau, juste à côté de la Pointe Courte, vous croiserez peut-être François Liguori, alias Pescatore ! Vous ne pourrez pas le rater, avec son look de marin, voire même un peu pirate, à l’entrée de son atelier Desdalles.

Pescator show room

Voilà déjà 34 ans, que François Liguori, crée des objets que l’on peut qualifier d’œuvres d’art. Ses créations sont indémodables, marquant du temps et franchissant les années sans ride. Artiste dans l’âme, Sétois d’origine, il touche très tôt à la peinture et à la sculpture. Il fréquente avec délice ce milieu intellectuel sétois, foisonnant, bouillonnant. Et, par les hasards de la vie, il choisit, à un moment, de se consacrer « professionnellement » et « passionnément » au design. Sa matière de prédilection ? Le fer, dont il fait naître des objets de décoration, devenus aujourd’hui, une signature.

Pescatore tableaux métalliques pour la décoration de la maison

Il fabrique des tableaux métalliques pour la décoration intérieure de la maison. Ludique et unique, ce concept de créations personnalisées permet d’accéder à un grand choix de motifs contemporains. Tous déclinés dans de nombreux coloris, puis assemblés. Son choix pour le métal ? Il l’explique par sa parfaite maîtrise de la technique qui lui permet de savoir très vite ce qui est facilement réalisable. Sous le célèbre bandana de François Liguori, les idées fusent sans cesse. Avec toujours de nouvelles thématiques fortes. Alors si enfant, Pescatore, se rêvait en apprenti cosmonaute, il nous invite aujourd’hui dans son univers artistique étonnant et singulier. 3, rue de Rome, Parc Aquatechnique, 34200 Sète. desdalles.fr

Suite Royale, une comédie 5 étoiles avec Elie Semoun, au Théâtre de la Madeleine

Auguste, l’artiste qui sublime le Pop Art

Natalia Smalto Fondation Signature : réinventer le code vestimentaire d’une cheffe d’orchestre

1 000 bagues en héritage, à la Galerie Victor Gastou