Musée Ingres Bourdelle : deux nouvelles expositions inédites

Quand l'Impressionnisme voyage vers le Grand Sud…

À Montauban, le musée Ingres Bourdelle rend hommage aux deux immenses artistes français que la ville a vu naître. Agrandis, modernisés, digitalisés, ses 2 700 m² d’espaces offriront aux amateurs une double actualité. Deux nouvelles expositions inédites s’y dérouleront, du 19 janvier au 19 mai 2024. La première, intitulée « Un Printemps Impressionniste », célèbrera le 150e anniversaire de la naissance de ce courant artistique. La seconde est « Quoi de neuf les Amis ? ». Elle retracera vingt années d’acquisitions de peintures, sculptures, photographies, croquis et dons du musée Ingres Bourdelle. À cette occasion, le lieu accueillera également deux œuvres prestigieuses de Gustave Caillebotte. Le peintre qui s’attacha à peindre dans un style réaliste le monde moderne.

Ingres Bourdelle, pépite culturelle majeure de la ville de Montauban

Ingres Bourdelle Jean d'Arc

Il s’agit de : « le Parterre de Marguerites ». Ce grand panneau destiné à décorer la salle à manger de la maison dans laquelle il fut peint, à quelques kilomètres de Paris, sur les bords de Seine. Et il représente la maison de famille du « peintre-jardinier », reconnaissable derrière les tournesols. Ce havre de paix devint l’une de ses principales sources d’inspiration. Une toile prêtée par le musée des impressionnismes de Giverny. Cela, en échange du « Vase à la Console » d’Eugène Delacroix, actuellement présenté dans le cadre de l’exposition « Flower Power ». Le second tableau, « Les Soleils, jardin du Petit-Gennevilliers », peint en 1885, fait partie des collections du musée d’Orsay.

Impressionnisme, le courant d’art fédérateur

Ingres Bourdelle tableau

Ces prêts exceptionnels trouveront une nouvelle destination dans les trois institutions prestigieuses de la région Occitanie. Avec le musée Fabre à Montpellier et le musée Toulouse-Lautrec d’Albi qui participent à la Saison Impressionniste préparée par le musée d’Orsay. En parallèle à l’exposition « Paris 1874. Inventer l’impressionnisme », qui se tiendra dans la capitale, quelques 180 œuvres prêtées exceptionnellement sont à découvrir dans plus de 30 musées de France. Un bon prétexte pour prendre la route du Sud et profiter des espaces culturels sublimés du musée Ingres Bourdelle. museeingresbourdelle.com

François Réau investit les caves Ackerman, à Saumur

Francesca Piqueras capture la fureur du Pacifique sur ses clichés

L’expo Open Water prend ses quartiers à la galerie Ange Monnoyeur

Galerie Derouillon : le solo show de Diane Dal-Pra