Un regard inédit sur les décors restaurés de Notre-Dame-de-Paris

Une scénographie inédite sur des chefs-d'œuvre remis en lumière

Du 24 avril au 21 juillet 2024, la DRAC Île-de-France proposera un regard inédit sur les décors de Notre-Dame-de-Paris. Avec la complicité du Mobilier national. De nombreuses pièces seront ainsi dévoilées au public pour la première fois depuis deux siècles, dans une même scénographie. Parmi elles, des chefs-d’œuvre sauvegardés après l’incendie du 15 avril 2019 et des pièces contemporaines imaginées pour remeubler la cathédrale. L’exposition soulignera le travail mené depuis cinq ans pour restaurer et repenser le décor intérieur de la cathédrale dont les travaux se poursuivent. On y compte treize « grands Mays« , dus aux meilleurs peintres du 17e siècle (Charles Le Brun, Laurent de La Hyre, Charles Poerson…). Une occasion unique de les découvrir, sublimés par les compétences et les savoir-faire d’excellence mobilisés par le Centre de recherche et de restauration des musées de France. Dans le but de leur redonner leur éclat avant leur réinstallation.

Notre-Dame-de-Paris, terrain de jeux arty

Notre-Dame-de-Paris restauration
Notre-Dame-de-Paris dessin

Sur place, ce patrimoine d’exception dialoguera avec le tapis de chœur monumental. Un cadeau inestimable, offert en son temps par le roi Charles X. Et avec le nouveau mobilier liturgique et des assises, issu d’un concours lancé par le Diocèse de Paris, en 2023. De quoi aiguiser les talents des plus grands designers français et internationaux ! Autre point fort de l’exposition, des pièces contemporaines imaginées par l’artiste Guillaume Bardet (baptistère, autel, cathèdre, ambon et tabernacle) pour remeubler Notre-Dame-de-Paris. Mais aussi le prototype de la nouvelle chaise destinée aux fidèles, dessinée par Ionna Vautrin. Cela, pour souligner le travail mené depuis cinq ans afin de repenser globalement le décor. Les gestes des artisans d’art seront également mis en avant grâce à des dispositifs numériques donnant des clefs de compréhension sur cet immense chantier. Un écrin de création artistique, au sein d’une formidable aventure collective… 42, avenue des Gobelins – 75013 Paris. mobiliernational.culture.gouv.fr

Le château de Swann s’invite au Carrousel du Louvre

L’univers animé de Sawako Kabuki à la galerie Miyu

Le Réservoir passe de l’autre côté du miroir

Musée de Montmartre : conjuguer le surréalisme au féminin