Maison Wa : les masques de Mardi Gras en version nippone

L'artisanat japonais offre un bel hommage au précieux rituel

La fête du Mardi Gras prend son origine pendant l’Antiquité romaine. Elle marque la fin de la « semaine des sept jours gras », avant Carême. C’est une période liturgique de dévotion à Dieu, où l’on jeûne. Et plus précisément d’une fête païenne célébrant la fin de l’hiver. Il s’agit des Calendes de Mars pendant laquelle on pouvait se déguiser, et où « les interdits étaient transgressés ». L’événement évolue avec l’expansion du christianisme. Le dernier jour de fête, on célèbre le Carnaval. 

masques blancs de mardi gras

Pour Mardi Gras, Maison Wa propose, en exclusivité, une collection de masques « Kitsune ». Ceux-ci sont réalisés par le seul producteur restant. Les pièces de « Théâtre Nô » et le « Kagura » (musique et danse shintoïsme) utilisaient à l’origine des masques de renard. Tantôt pour des scènes où les renards apparaissaient, tels des messagers des dieux. Tantôt dans des danses, afin de prier pour une bonne récolte. Depuis les temps anciens, les Japonais vénèrent le renard. Ils considèrent comme sacré ce renard qui mange les rats qui endommagent les cultures. Le renard blanc, quand à lui, est considéré comme un renard de bonne augure, apportant la bonne fortune aux gens. maisonwa.com

Christian Signorel signe la collection Bestiaire de Diacasan

Tom Dixon signe « FAT », une nouvelle collection d’assises

Christian Fischbacher, les tissus Swiss Made aux matières nobles

Alpange, le piano design et connecté