Luxe de Poche, l’exposition si précieuse du musée Cognacq-Jay

Le raffinement ultime de l'élite européenne au 18e siècle

Jusqu’au 29 septembre 2024, Luxe de poche permet de renouer avec les merveilles du musée Cognacq-Jay. Dans le quartier parisien du Marais, il est surnommé « le musée des collectionneurs« . Sur seulement quelques salles, l’exposition accumule une étonnante collection de petits objets ultra sophistiqués. En or, enrichis de pierres dures, pierres précieuses, couverts de nacre, de porcelaine ou d’émaux translucides, il dévoilent un dialogue entre les arts. Leurs usages varient, révélant le quotidien raffiné de l’époque. Certains sont prêtés par les plus grands musées de France, d’Europe et du Château de Versailles. Quand d’autres font partie des collections royales britanniques.

Un cabinet de curiosités au mille et un trésors

musée Cognacq-Jay bottes

Parfois inestimables, ils suscitaient alors un véritable engouement. Et Luxe de poche entend attirer l’attention sur leur histoire. On y découvre leurs anciens propriétaires, les techniques de fabrication minutieuses et les mécanismes d’ouverture de ces trésors à la fois personnels et intimes. Ils brillent de tous leurs feux, bien à l’abri dans leurs vitrines, et font écho aux tableaux, gravures et autres œuvres qui les accompagnent. Accessoires de mode, vêtements et meubles sont ainsi mis en scène pour les sublimer. Ce dialogue permet d’envisager ces objets rares dans le contexte du luxe et de la mode en plein essor du développement des métiers d’art des arts décoratifs.

Tous au musée Cognacq-Jay !

musée Cognacq-Jay boîtes

Le parcours dévoile près de trois cents œuvres au total. Parmi elles, de très nombreuses tabatières, signe extérieur de richesse au Siècle des Lumières. Mais aussi des bonbonnières, boîtes à mouches ou à fard, étuis, nécessaires, flacons, montres, éventails, minaudières, châtelaines et lorgnettes où la créativité des orfèvres a fait des prouesses. Et d’innovations, avec l’incrustation de matériaux comme la porcelaine, la laque et le jade. Pour mieux en admirer les détails, on n’hésite pas à se munir d’une loupe. Et ainsi apprécier chaque détail ce ces objets aussi rares qu’exceptionnels. 8, rue Elzévir – 75003 Paris. Tél. : +33 (0)1 40 27 07 21. museecognacqjay.paris.fr

Musée de la Vie Romantique : Françoise Pétrovitch expose sa vision de l’amour

Paris, capitale du dessin, du 22 au 27 mars 2023

Nicolas de Staël fait sa rentrée au Musée d’Art Moderne de Paris

Regard sur les Collections : 5e édition au musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq