Les secrets de la Fontaine des Innocents révélés au Musée Carnavalet

Cher aux parisiens, le monument retrouve ses couleurs

Située au cœur de l’une des places les plus animées de la capitale, la Fontaine des Innocents fait l’objet d’une exposition au Musée Carnavalet. L’occasion de révéler les anecdotes historiques entourant de chef-d’œuvre architectural. Qui faillit disparaître lors du déménagement des Halles de Paris vers Rungis. Du 24 avril au 25 août 2024, plusieurs salles se consacreront à ce monument parisien. Avec un parcours invitant les visiteurs à le découvrir enfin sous toutes ses facettes. Construite lors de la Renaissance française, la fontaine s’orne des reliefs du sculpteur Jean Goujon. Sur place, sa restauration, débutée en juillet 2023, prendra fin en juin 2024. Une mise en scène offrant l’opportunité d’admirer dans des conditions privilégiées ses cinq reliefs de nymphes sculptés.

Fontaine des Innocents, une icône populaire très parisienne

En tout, 150 œuvres seront présentées pour connaître les péripéties des transformations successives qui ont touché l’édifice, dans un quartier en constante mutation. Et les dispositifs numériques ne seront pas en reste pour nous aider à mieux appréhender cette icône populaire. L’exposition mettra également en lumière le travail plus général de Jean Goujon, artiste majeur de la Renaissance française, bien que peu connu du grand public. Avec pour objectif d’évoquer le parcours artistique de ce sculpteur qui œuvra du Louvre à Saint-Germain-l’Auxerrois en inspirant de nombreux artistes de son époque.

Dans les coulisses d’une métamorphose

Fontaine des Innocents BAS-RELIEF
Fontaine des Innocents FRESQUE MARINE

Sur sa fontaine, les nymphes déposées à l’occasion de leur restauration dialoguent de nouveau avec les reliefs aux décors marins d’origine. De plus, un atelier permet d’assister à la restauration d’épreuves anciennes en plâtre des nymphes. Il présente les problématiques auxquelles sont confrontés les professionnels, responsables de la conservation du patrimoine. Ceux-ci nous invitent à une exploration des coulisses pour découvrir ses métamorphoses successives. En sortant de l’exposition, la Fontaine des Innocents, à quelques encablures du musée, pourrait devenir la destination d’une balade touristique… carnavalet.paris.fr

FAB Paris, le salon artistique qui monte en puissance

Jonathan Thevenet : 45 photos sur les Sens du Goût, à Menton

Mark Rothko fait surgir la lumière à la Fondation Louis Vuitton

Flower Power : visions florales au musée des Impressionnismes de Giverny