La Bibliothèque Nationale de France Richelieu réinvente la Renaissance

Une épopée culturelle décisive dans l’avènement de notre modernité

Derrière les pierres blondes de ses façades restaurées, la Bibliothèque Nationale de France Richelieu s’apprête à faire un bond vers la Renaissance. Du 20 février au 16 juin 2024, les galeries Mansart et Pigott accueilleront l’exposition événement « L’invention de la Renaissance« . Avec pour thème les œuvres du 14e au 16e siècle qui ont durablement modifié notre perception de l’art. Celles-ci témoigneront que l’Europe fut le théâtre d’une effervescence intellectuelle, artistique et scientifique nouvelle. Un mouvement humaniste, né en Italie, et caractérisé par le retour aux textes antiques et la restauration des valeurs anciennes.

Un nouveau modèle culturel en héritage

Renaissance

En Occident, la Renaissance fut perçue comme un modèle culturel nouveau, émancipant, qui a modifié en profondeur les formes de la pensée comme celles de l’art. Les princes et les puissants s’en sont bientôt emparés pour fonder sur lui une image renouvelée d’eux-mêmes. Comme l’attestent les bibliothèques qu’ils créent. Au cœur de l’exposition consacrée à cette épopée culturelle décisive dans l’avènement de notre modernité, la littérature et l’art occupent une place maîtresse. La présentation compte de plus de 200 œuvres. Elle comprend des manuscrits, des livres imprimés, des estampes, des dessins, des peintures, des sculptures, des monnaies et médailles. Tous les objets étant issu des collections de la BNF et de prêts extérieurs de grandes collections parisiennes (Musées du Louvre et Jacquemart-André).

(re)découvrir les richesses de la Renaissance

De quoi plonger le visiteur dans l’univers de pensée de la Renaissance. Le parcours conduit du cabinet de travail privé d’un lettré s’entourant de ses livres jusqu’à l’espace ouvert au public des grandes bibliothèques princières. Chacun pourra ensuite explorer les aspects majeurs de cette épopée fondatrice. Avec l’évolution du goût et des formes artistiques qu’entraîne une connaissance toujours plus étendue du legs de l’Antiquité. À voir aussi dans une scénographie sobre, des manuscrits magnifiquement calligraphiés et enluminés qui feront l’admiration de tous. bnf.fr

Centre d’Art Chasse-Spleen : derniers jours pour découvrir l’exposition de Michel Verjus

École des Arts Joailliers : flash back sur l’Art Nouveau, du 2 juin au 30 septembre 2023

Château La Coste : portes ouvertes à Francesco Clemente

L’Appart Renoma : l’art brut à l’honneur