Deux expositions dédiées à la mode à la Maison Européenne de la Photographie

L'impact d'un visuel qui traverse les époques

La Maison Européenne de la Photographie commencera l’année avec une double actualité. Annie Ernaux et la Photographie et Lisa Fonssagrives-Penn-Icône de mode, retenez-bien les titres de ces expositions. Elles se dérouleront du 28 février au 26 mai 2024. Et feront partie des événements phares organisés au printemps prochain. La première rend hommage à l’œuvre littéraire d’Annie Ernaux. Elle entend célébrer la relation dynamique de l’écrivaine avec l’univers de la photo. La lauréate du Prix Nobel de Littérature 2022 explore des thèmes universels. La mémoire, l’identité et la condition humaine. Ses œuvres associent des textes tirés de l’un de ses livres, Journal du dehors, dans lequel elle retranscrit des scènes de la vie quotidienne dans les rues, les trains et les magasins, entre Cergy-Pontoise et Paris. De 1985 à 1992 !

La Maison Européenne de la Photographie dévoile une œuvre littéraire avec 150 photos

Maison Européenne de la Photographie flou artistique

Celles-ci donnent à voir une sélection de 150 tirages réalisés par 29 photographes. Parmi eux, Harry Callahan, Claude Dityvon, Dolorès Marat, Daido Moriyama, Janine Niepce, Issei Suda, Henry Wessel et Bernard Pierre Wolff pour couvrir la période de 1940 à 2010. Et pour dépasser le cadre géographique de l’ouvrage, elle évoque la tentative d’écrire comme si elle faisait des images : « J’ai cherché à pratiquer une sorte d’écriture photographique du réel où les existences croisées conserveraient leur opacité et leur énigme ».

Une top model au-delà de la mode

Maison Européenne de la Photographie mannequin

Quant à la seconde, il s’agit d’une collection particulière et unique de tirages d’époque. Elle couvre 20 ans de photographie de mode, de 1935 à 1958. Cet ensemble a appartenu à Lisa Fonssagrives-Penn, l’une des mannequins les plus emblématiques du 20e siècle. Ici, le public pourra les admirer pour la première fois. Nombre de ces images sont inédites et offrent une plongée dans l’âge d’or de la photographie de mode. Danseuse, photographe, styliste, sculptrice et fréquemment publiée dans les magazines Harper’s Bazaar, Vogue et Time pendant 20 ans, elle est considérée comme le premier top model de l’histoire. Deux expositions qui prouvent encore une fois que l’impact visuel raconte plus qu’un long discours… mep-fr.org

Bercy village, le tour de France sous l’objectif de Loïc Lagarde

Palais Galliera : l’hommage au photographe italien Paolo Roversi

Fontainebleau, cartes postales d’un château au fil des siècles

Doucet et Camondo, une passion pour le 18e siècle