Drawing Lab : une plongée dans l’univers captivant de Suzanne Husky

Une artiste qui fait renaître le visage oublié des rivières

L’univers de Suzanne Husky, centré sur les relations entre l’homme et la nature, se dessine au Drawing Lab. Cet espace d’expérimentations et d’expositions privées est dédié à la promotion du dessin contemporain. L’exposition de l’artiste, intitulée « Le temps profond des rivières« , met en lumière notre place dans la nature. Et l’importance de la protéger afin qu’elle puisse s’auto-gérer. Née en 1975, à Bazas, en Gironde, la franco-américaine est diplômée de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux. Elle obtient un certificat en paysagisme horticole au Merritt College, Oakland, en Californie. Puis elle enseigne l’histoire du paysage et l’ethno-botanique à l’École d’Art et de Design d’Orléans, et au Plant Matters du San Francisco Art Institute. Depuis plus de 20 ans, elle exprime par le dessin les problématiques environnementales et expose régulièrement aux Etats Unis.

Le dessin : un langage universel

Suzanne Husky amplifie son rapport sensible au monde en renouvelant sans cesse ses pratiques, ses savoirs et savoir-faire. Elle maîtrise les arts de la main, le dessin, la céramique, la tapisserie, la sculpture et le textile. Et se forme continuellement, depuis l’adolescence, aux pratiques de la terre (horticulture, pay­sage, agro-écologie, herboristerie). C’est par le dessin que Suzanne Husky nous interroge sur des futurs ou des alliances possibles, capables de revitaliser nos sols et nos vies.

L’univers réenchanté des rivières

Les gouaches, aquarelles et encres de Suzanne Husky font renaître le visage oublié des rivières en bonne santé. Mais aussi des mille et une espèces en déclin qui peuplent son écosystème et ravive notre lien originel à la zone humide. L’artiste mêle exactitude scientifique et visions holistiques d’une na­ture réenchantée. Ses œuvres prennent la forme d’un sol régénéré, ou encore d’un jardin-forêt. Avec des inspirations multiples : les savoirs de la terre présents dans les contes, une tapisserie sur les oiseaux ou encore la formation des sols. Son art met en lumière l’urgence de prendre soin de notre planète. À découvrir, du 26 janvier au 07 avril 2024. drawinglabparis.com

Maison Guerlain, partenaire de Paris+ par Art Basel pour « les Fleurs du Mal »

La Maison de l’Amérique Latine invitera Eugenio Tellez en 2023

Wenjie Lin, invitée de la galerie Aliénor Prouvost, à Bruxelles

Mille et une vies du trousseau de mariage, au château de Martainville