Rêves de jardins au Château de Villandry, en Val de Loire

Un patrimoine vivant, animé par une armée de jardiniers

Classé parmi les plus prestigieux châteaux de la région du Val de LoireVillandry mérite vraiment le détour pour ses jardins à la française. Il doit sans conteste sa renommée à ses jardins en terrasses qui l’enserrent comme un écrin. Un site à admirer depuis son belvédère pour en apprécier tous les charmes. D’hier à aujourd’hui, c’est au Moyen-Âge que tout commence ! À cette époque, le château se dresse sur les terres des Colombiers, dont une tour subsiste. Puis c’est à la Renaissance qu’est érigé l’édifice que l’on connaît. Avant qu’il ne devienne la propriété du comte Michel-Ange de Castellane, au 18e siècle. Il faudra ensuite toute la volonté de l’espagnol Joachim Carvallo, et son épouse américaine, Ann Coleman, pour restaurer le domaine. Et lui rendre son âme. En 2024, leur descendant Henri Carvallo dirige et anime l’ensemble de la propriété privée.

Paysagistes et jardiniers composent la nature des jardins de Villandry

Le château de Villandry s’ouvre entièrement à la visite. Celle-ci suit un parcours captivant. Salle à manger, cuisine, cabinet de travail, chambres à alcôves, bibliothèque et salon mauresque au plafond de style Mujedar, le mobilier est à la hauteur des attentes. Mais ce qui suscite l’admiration, ce sont les vastes jardins. Qu’une dizaine de jardiniers peaufinent à longueur de journée, et toute l’année. Depuis le premier potager décoratif et le jardin d’ornement du 16e siècle, les parterres des quatre terrasses n’en finissent plus de s’agrandir, en harmonie avec l’architecture. Sur sept hectares, on y compte 115 000 plants de fleurs et légumes, 30 kilomètres de buis, 2 de charmille, 1 016 tilleuls, 12 ifs en topiaire, 144 poiriers et 324 rosiers-tiges. Quant aux abeilles qui y vivent, c’est la vie de château !

Mise en scène de l’eau et de la flore

jardins parterres

Jardin des Simples où sont cultivées des plantes aromatiques et médicinales. Jardin d’Eau organisé autour d’une pièce d’eau dans laquelle se reflète le ciel, un lieu propice au repos et à la méditation. Labyrinthe, au chemin sinueux que l’on emprunte avec appréhension ou éclat de rire. Jardin du Soleil aux plantes disposées dans un charmant désordre savamment agencé, avec la Chambre des Nuages, la Chambre du Soleil et la Chambre des Enfants. Quant aux serres, aux abords du Pavillon de l’Audience, elles préparent chaque année plus de 60 000 plants de fleurs et de légumes à mettre en terre. Cet été, au moins deux dates importantes permettront de découvrir les beautés de ce patrimoine vivant. Les Rendez-vous aux Jardins, les 1er et 2 juin, et Les Nuits des Mille Feux, les 2 et 3 août. Bonne visite ! chateauvillandry.fr – Plus de châteaux en région Centre Val de Loire sur valdeloire-france.com

Réouverture de la Chapelle Jean de Bourbon, à l’Abbaye de Cluny

Vézelay, la cité médiévale au patrimoine préservé

Château de Villers-Cotterêts, le nouveau siège de la langue française

Bordeaux, la ville qui retrouve ses pierres blondes