Musée FAMM, l’espace culturel dédié aux artistes Femmes, à Mougins

Un Grand Happening prévu pour le 21 Juin 2024

Le musée FAMM (Femmes Artistes du Musée de Mougins), ouvrira ses portes le 21 juin 2024. C’est le premier musée consacré aux femmes artistes, du 19e siècle à nos jours. C’est dans un bâtiment médiéval au cœur de Mougins, que Christian Levett, collectionneur d’art, a choisi de l’établir. De nombreux artistes ont séjourné dans cette ville. Tels que Pablo Picasso, Fernand Léger, Coco Chanel, Paul Éluard ou encore Winston Churchill. Aujourd’hui, Mougins est devenu une destination prisée par les amateurs et les collectionneurs d’art.

Christian Levett, le créateur du musée FAMM

Collectionneur d’art depuis près de trente ans, Christian Levett possède une collection d’environ 2 000 oeuvres. Son amour pour l’art et le patrimoine le mène à créer le Musée d’Art Classique de Mougins, en 2011. Il y fait dialoguer l’Antiquité et l’art moderne. Ce passionné a démontré à de nombreuses reprises son désir d’accroître la visibilité des artistes féminines. Depuis mars 2021, il organise des visites privées de son « palazzo », à Florence. Celui-ci est entièrement décoré par des oeuvres réalisées par des femmes. En 2023, il publie le livre Abstract Expressionists : The Women. Mettant en lumière des artistes féminines peu connues du grand public, mais essentielles à ce mouvement clé. Il décide alors de transformer le Musée d’Art Classique de Mougins en un musée dédiée aux femmes artistes avec FAMM. Ainsi, il confirme son soutien à la valorisation des femmes dans les arts.

Des grands noms de l’histoire de l’art

musée FAMM

Le FAMM exposera des grands noms de l’histoire de l’art. Comme Berthe Morisot, l’une des grandes figures de l’impressionniste, aux côtés de Mary Cassatt. On y verra également les œuvres d’Eva Gonzalès, Blanche Hoschedé- Monet, Louise Nevelson et Barbara Hepworth, sculptrice britannique du 20e siècle. Mais aussi Frida Kahlo, l’artiste peintre mexcicaine qu’on ne présente plus, Leonor Fini, Lee Krasner, Maria Helena Vieira Da Silva, Dorothea Tanning et Louise Bourgeois. Sans oublier Niki de Saint-Phalle, peintre, plasticienne, réalisatrice de films, et de nombreux artistes émergents.

Un parcours de la fin du 19e siècle à nos jours

Lee Krasner : © Pollock Krasner Foundation / Artists Rights Society (ARS), New York
Alice Neel : © The Estate of Alice Neel

L’exposition débute avec l’impressionnisme, et la Jeune fille allongée (1893) de Berthe Morisot. Et se poursuit avec le mouvement Postimpressionniste. Les paysages et les représentations de la vie quotidienne laissent place à l’onirisme et aux formes fantasques propres au surréalisme. Puis on plonge dans l’Abstraction avec des œuvres emblématiques d’après-guerre venues des États-Unis. Au deuxième étage, place à la Figuration, avec les travaux de la sculptrice Louise Bourgeois, d’Alice Neel ou encore de Marina Abramovic. Dans la dernière galerie, l’art moderne cède la place à l’art contemporain. On découvre des artistes établies, mais aussi des étoiles montantes. Par exemple, la sculpture Tit-Cat Down, de Sarah Lucas. Ou encore l’œuvre sur papier, Generation, de Jenny Saville. Une occasion inédite de découvrir l’univers captivant des femmes artistes ! famm.com

Centre d’Art Chasse-Spleen : derniers jours pour découvrir l’exposition de Michel Verjus

L’aventure supraluminique de Marco Mencacci

Gainsb’Art, l’homme à la tête de l’art, l’expo événement

L’Inde fait son cinéma en toute Liberty à la galerie Deeya