Les Ponts de Paris, sous l’œil du photographe Gary Zuercher

Quand la Ville Lumière s'habille de noir et blanc, la nuit

Du 16 octobre au 30 novembre 2023, les grilles de l’hôtel de ville de Paris s’orneront de 24 photos des ponts de Paris, prises par le photographe Gary Zuercher. Tout au long de la Rue de Rivoli, les passants pourront tenter de reconnaître ceux qu’ils préfèrent. Là où leurs souvenirs les mèneront ! Pendant cinq ans, l’auteur-photographe américain Gary Zuercher est sorti la nuit, avec son appareil photo pour capturer des images. Celles évoquant des ponts qui enjambent le fleuve qui traverse la capitale. Il a ainsi créé des photos en noir et blanc, riches en détails.

L’argentique au service de la photo d’art

Gary Zuercher notre-dame

Les clichés ont été pris sur pellicule et les tirages réalisés à la gélatine argentique. Cette collection met en valeur les éléments architecturaux, les œuvres d’art, les bâtiments et les arbres, le long des berges avec les lampes dessinant des traînées lumineuses sur l’eau. Cette présentation est une partie des 85 photos des 35 ponts que Gary Zuercher présente dans son livre, Paris s’illumine : les Ponts de Paris la nuit. De plus, les photos seront exposées, au même moment, à la Galerie GADCOLLECTION, à Paris. Celui-ci partage avec les visiteurs sa passion pour l’histoire de ces ponts, dont l’histoire débute avec la conquête romaine. Avec ceux qui reliaient l’île de la Cité aux rives droite et gauche de la Seine.

Gary Zuercher, un grand amoureux de Paris

Gary Zuercher Bercy

Aujourd’hui, trente-cinq ponts franchissent la Seine entre les frontières en amont et en aval du boulevard périphérique. Le Pont-Neuf, le plus ancien, inauguré par Henri IV, en 1607, tandis que la passerelle Simone de Beauvoir, seulement en 2006. Et c’est le seul pont parisien honorant une femme. En 2023, seuls onze d’entre eux sont pour le momentclassés monument historique. Selon Monique Marty, auteure de la mini saga des Pont Parisiens, « ils sont le prolongement des rues, le trait d’union entre les deux rives. On les traverse à pied, en voiture, en métro. On les voit sans les regarder et c’est dommage… Une exposition qui donne envie de redécouvrir Paris by night… parismusees.paris.frgadcollection.com

Maison Parisienne déploie ses artistes à la Ferme Saint-François de Megève

Le Grand Numéro de Chanel au Grand Palais Ephémère Paris

L’incertaine beauté du monde, par Valérie Belin

Musée des Beaux Arts de Rouen : l’hommage à Walter Crane