Le Grand Siècle : papiers peints et bougies aux motifs historiques

Une douceur de vivre issue de notre patrimoine artistique et cultuel

Pour les férus d’histoire, Le Grand Siècle fait référence au règne de Louis XIV. Mais pour les intérieurs de prestige, il est d’actualité. Et ce, depuis que Vanessa Hahusseau, fondatrice de la marque, a découvert les panoramiques puis les papiers peints anciens. Fascinée par leur beauté et leur modernité, elle l’a également été par les histoires qu’ils racontent. Aussi, elle les a fait sortir des musées pour les faire entrer dans nos univers contemporains. L’auguste Maison réédite des papiers peints issus du Musée des Arts Décoratifs de Paris. Ainsi que de la Bibliothèque Nationale de France. Mais ce n’est pas tout ! Le Grand Siècle propose également des bougies en porcelaine rechargeables, dont les noms évoquent des œuvres littéraires. Leurs motifs proviennent d’archives panoramiques du 19e siècle. Une façon engagée de redonner vie aux Arts décoratifs à la française !

Bougies Grand Siècle, hommages littéraires

Le Grand Siècle panier et bougies

Ces bougies précieuses se composent d’un pot en porcelaine de Limoges et d’une recharge de cire parfumée aux senteurs envoûtantes. Illusions Perdues, hommage au roman d‘Honoré de Balzac, provient de « l’Eden polychrome » daté de 1861. Et dont la senteur gourmande rappelle le jardin d’Eden. L’Éducation Sentimentale de Gustave Flaubert s’inspire du « Brésil polychrome« , en répandant l’effluve d’une orangerie. Les Contemplations, clin d’œil au recueil de poèmes de Victor Hugo, brosse les « Antilles monochrome », suggérant le recueillement ressenti à l’entrée d’une église. Histoire de ma vie, louange à George Sand, désigne les « Fleurs de prunier » aux fleurs d’oranger et de coton. Le dernier compliment s’applique à Charles Baudelaire et à son Spleen de Paris, invoqué dans les « Monuments de Paris« . Son odeur au caractère fort de cuir et tabac s’inspire d’une ancienne bibliothèque. 175€ pièce.

Rayures chics au château de Malmaison

Le Grand Siècle salon empire

Le Grand Siècle lance également une collection de style « Empire« , inspirée du Château de Malmaison. La demeure préférée de Joséphine et Napoléon Bonaparte, acquise en 1799. Une réalisation issue d’une sélection de papiers peints datés des années 1800, et conservée à la Bibliothèque Nationale de France. Ici, la collection « Empire » joue la carte de la fraîcheur et de la fantaisie. Avec des rayures multicolores, du végétal à profusion, des festons à pompons, des motifs évoquant des chapiteaux. Ainsi qu’avec de la toile de Jouy, des verts gazon, des bleus et des rose frais. Tous les motifs ont été conçus dans des couleurs identiques pour pouvoir être accolés et mixés. Ce splendide assortiment reprend l’esprit du hall d’entrée et de la salle du conseil du Château avec leurs rayures. Et leur galons rouges font écho aux tentes napoléoniennes ! Site Internet

WOW, le complexe culturel, touristique et gastronomique de Porto

Lodha Group, la quête de l’excellence immobilière à Londres

Hästens, les matelas de grand luxe qui font du lit un écrin de volupté

Palais Bénédictine, un chef-d’œuvre architectural à voir et à boire