Grumetto, les meubles de salon à l’esprit Rock

Les designers audacieux n'ont pas dit leur dernier mot

Retrouver l’esprit Rock dans le salon, voilà l’idée de la dernière collection de meubles de salon de la maison Grumetto. Cette entreprise italienne de la région de Milan s’offre les talents d’Elena Salmistraro, une designer atypique qui explore de nouvelles frontières artistiques. Elle est réputée pour briser les codes, expérimenter des matériaux et des techniques innovantes qui prennent en compte la préservation de l’environnement. Cet automne, l’artiste tente une approche disruptive avec sa gamme Grumetto. Ses sofas, dont les coussins ovales ou ronds complètent parfaitement l’esthétique du produit, proposent des lignes originales aux formes voluptueuses et polyvalentes. Comme inspirées par le travail des orfèvres. Leurs contours, doux et accueillants, parfaits dans leur individualité, surprennent dans la combinaison entre les différents éléments.

Des meubles de salon qui forment un tout

La base unique du canapé sert d’îlot de support, avec 12 modules différents. Il peut être accessoirisé à l’infini et dispose d’un revêtement amovible, aussi bien dans la version en tissu que dans celle en cuir afin de garantir une totale liberté de composition. Fauteuil, chaise longue, pouf, Grumetto articule son concept sur plusieurs modèles. Avec des profils et des volumes qui répondent aux aspirations contemporaines de confort et d’espace. Le tout, en s’appuyant sur une table bijou composée d’éléments précieux. De quoi rendre les sièges encore plus fonctionnels en les adaptant à n’importe quel espace de vie.

Modèles iconiques et durables

Grumetto a aussi fait appel à une autre nom réputé dans l’univers du design. Ginanni Pareschi. Cette icône du design radical, dont certains œuvres font partie du fonds permanent du MoMa, à New York, revisite son fauteuil Fiocco. Hérité des années 1970, il réinvente aujourd’hui cette assise dans une nouvelle édition. En trois couleurs : noir, rouge ou blanc. Un objet qui va révolutionner les meubles de salon. Car il se compose d’une structure métallique tubulaire incurvée, recouverte d’une pochette en tissu « bi-stretch ». Facile à retirer et à remplacer. Une idée pratico-pratique pour changer de teinte à volonté, en fonction de ses envies. De plus, les dimensions surdimensionnées de ses profils métalliques parallèles remplissent aussitôt une pièce. L’originalité n’a pas dit son dernier mot pour embellir la maison… busnelli.com

Sandvik, The Impossible Statue dévoilée à Stockholm

Victoria Magniant, l’innovation au cœur des créations

Nauu, le design imaginé comme un plaisir sculptural

Le nouvel Atelier Giorgetti passe l’été à New York