Galerie Fleury : les œuvres de Victor Vasarely à l’affiche

Une exposition hypnotique par l’inventeur de l’Art Optique

Né en Hongrie, en 1906, Victor Vasarely est un plasticien singulier de l’histoire de l’art du 20e siècle. Il suit très brièvement des études de médecine et se consacre très vite à l’art. Il rejoint le « Mühely », l’équivalent hongrois de l’école du Bauhaus, créée en Allemagne, puis découvre les notions du constructivisme et de l’abstraction. L’influence de cet enseignement sera considérable dans le travail de l’artiste. En 1930, Victor Vasarely s’installe à Paris et débute sa carrière dans le graphisme publicitaire. Il collabore avec de grandes agences publicitaires, comme Havas ou encore Draeger, célèbre imprimeur de l’époque. Pendant la guerre, il s’essaie au figuratif, qu’il appellera « fausses routes ». Puis en 1955, il développe la naissance de « l’art cinétique ».

L’inventeur de l’Art Optique

C’est entre 1960 et 1970 que Victor Vasarely connait un énorme succès populaire, grâce à l’invention de « l’Art Optique ». Il utilise dans ses œuvres des formes géométriques pour créer l’illusion du mouvement. L’exposition « Une autre dimension » retrace deux périodes clés. La première, à la fin des années 50, où il dévoile ses préoccupations plastiques à travers la ligne et le carré en noir et blanc. La seconde, dans les années 60, où la couleur éclate. Les cercles, et plus particulièrement les sphères, se gonflent pour échapper au plan en créant des volumes spectaculaires. Des illusions d’optique qui perturbent la vision du spectateur, car les formes se déplacent et font évoluer le tableau.

Un plasticien de génie

Ses réalisations auront marqué l’histoire de l’abstraction géométrique. Au fil du temps et des modes, Victor Vasarely a été et reste un plasticien de génie. Art ou illusion, l’invitation à une expérience sensorielle unique est lancée, du 23 mars au 12 mai 2023. galeriefleury.com

Nouveau parcours culturel au musée de l’Armée

Dialogues de fibres, l’expo du Musée de la dentelle d’Alençon

L’océan sous l’objectif de Yann Arthus-Bertrand et Brian Skerry, à Bercy Village

Le cheval en majesté au musée du Domaine Royal de Marly