Jeremy Maxwell Wintrebert & Félicité d’Estiennes D’Orves réunis à l’Espace Commines

Deux artistes, pour deux interprétations différentes de la lumière

À Paris, l’Espace Commines accueille 2 artistes lors de l’exposition immersive « Stellogénèse« , du 30 mars au 2 avril 2023. Un face à face entre l’oeuvre de l’artiste Jeremy Maxwell Wintrebert, intitulée « Matter Sunrise Terminal G12 », de 7 mètres de long. Et celle de Félicie d’Estienne d’Orves, artiste plasticienne, nommée « Soleil ». Le cube, en acier brossé de 10 cm de côté. Deux artistes, pour deux interprétations différentes de la lumière. L’Espace Commines, est un ancien entrepôt industriel, construit à la fin du 19e siècle à l’emplacement des jardins du couvent des Filles du Calvaire. Il est doté d’une grande salle surmontée d’une verrière, laissant filtrer la lumière naturelle, si chère aux artistes.

Il se répartit sur trois niveaux. Une architecture très prisée pour des événements professionnels, défilés de mode, workshops, lancement de produits, tournages de films ou prises de vues. Depuis ses débuts, cet espace s’attache à promouvoir le travail d’artistes déjà reconnus sur une scène internationale et à défendre la jeune création. Un véritable outil mis à la disposition de l’expression du désir et de la démarche artistique. Favoriser l’émergence de sens, défendre le travail des peintres, sculpteurs, photographes, plasticiens, tel est son crédo. Stellogénèse est donc une invitation à entrer dans un voyage. Celui de la quête de la lumière… 17, rue Commines, 75003 Paris. commines.com 

Les Ponts de Paris, sous l’œil du photographe Gary Zuercher

The Conran Shop, pépinière de nouveaux talents

Nouveau regard sur Théodore Géricault, au musée de la Vie romantique

Atelier Alain Ellouz, les luminaires Infinity dévoilés