80 ans du Débarquement allié en Provence : l’histoire en images

Aux morts la gloire, aux vivants le devoir de mémoire

C’était à l’été 44, lors d’un événement historique dont on se souvient sous le nom de DÉBARQUEMENT. Merci à ceux et celles venus des États-Unis, du Canada, d’Afrique, de Grande-Bretagne et de la France Libre pour sauver l’Europe. Et notre belle région du Var. Le département célèbre cette année, le 80e anniversaire du Débarquement allié de Provence. Un anniversaire d’envergure, à la mémoire de ceux qui ont œuvré pour le retour de la Paix sur notre territoire. Le Var se souvient et prépare les commémorations de ce rendez-vous sur l’ensemble de ses communes (expositions, défilés, cérémonies…). L’occasion parfaite pour redécouvrir son histoire !

L’Opération Dragoon du Débarquement

débarquement GI

Dans la nuit du 14 au 15 août 1944, les alliés lancent l’opération Dragoon, 70 jours après le débarquement de Normandie. L’action implique un assaut naval et aérien. Si les troupes allemandes s’attendent à un débarquement imminent, elles en ignorent cependant la date. Et sont surprises par les 2 100 navires de guerre qui déferlent entre Toulon et Saint-Rapahël. Loin des côtes, entre La Motte et Le Muy, se déroule aussi un parachutage. Celui de 7 300 hommes. La Provence est libéree en moins de deux semaines, alors que la durée estimée de l’opération était de deux mois ! Ce déferlement sur les côtes provençales, jusqu’à la remontée des troupes à l’intérieur du pays, mobilise 900 000 hommes. Et dure plus de trois mois. Face à cette percée sur les plages de Cavalaire-sur-Mer, Hitler dira même : « C’est le jour le plus sombre de ma vie ».

Débarquement : les plages historiques

débarquement plage
débarquement plage st Raphaël

Le groupe des commandos d’Afrique arrive sur la plage du Canadel, dans la nuit du 14 au 15 août. Puis sur la plage de Cavalaire-sur-Mer, ce sont les troupes de la 3e D.I. américaine. Au petit matin, les alliés arrivent dans le golfe de Saint-Tropez. La plage de la Croix-Valmer tient lieu de débarcadère pour les bataillons qui se dirigeront vers Toulon et Marseille. Et pour permettre l’envol des premiers avions, une compagnie construit l’ aérodrome de Ramatuelle. Au bulldozer, dans une vigne, et en 48 heures seulement ! Un peu plus loin, la force Delta débarque sur la plage de la Nartelle, à Sainte-Maxime. Suivie par le groupe de la 1e D.V. française, commandé par le général Sudre. À Saint-Raphaël, c’est 20 000 GI Texans qui posent le pied sur la plage du Dramont.

Les activités liées au 80e anniversaire

Le département du Var lance « Les routes varoises de la Liberté« . Un circuit touristique permettant de visiter chaque site important de l’opération Dragoon. Ce périple propose des arrêts sur les plages du Lavandou et de Cavalaire pour découvrir des bunkers désensablés. Les routes s’arrêtent également au Mémorial du Débarquement de Provence du Mont-Faron, à Toulon. Ainsi qu’aux nécropoles du Rayol-Canadel et de Saint-Raphaël, au cimetière américain de Draguignan ou encore à Signes. Hommage à 38 résistants fusillés ! Parallèlement, l’application « La Route du Débarquement de Provence » propose une immersion au cœur de l’événement historique. Cela, grâce à des images d’archives se superposant au réel. Une vision à 360° en « réalité hybride », pour tout savoir sur ceux qui ont libéré le Var ! Mais aussi pour révéler aux nouvelles générations l’importance de ce débarquement qui associe soldats en uniforme et soldats de l’ombre. Passionnant ! visitvar.fr ©NARA

Peter Grimes se produit à l’Opéra Garnier

Château de Versailles : le Parcours du Roi en nocturne

Gabriela Sismann : des œuvres d’art en version bijoux

Épernay revêt ses Habits de Lumière, du 9 au 11 décembre