Reda Amalou, un design entre minimalisme et sobriété

Cultiver la simplicité de pièces dédiées à se faire remarquer

Diplômé de l’East London University, Reda Amalou, architecte designer adepte du minimalisme, fait de la sobriété son identité visuelle. Pour la rentrée, ses chaises et bureaux sont imaginés sous le signe de l’élégance. La rentrée, il l’a veut inspirante car elle rime souvent avec renouveau. Pour ceux qui travaillent à distance, disposer d’un bureau soigneusement aménagé, propice à la concentration est d’une importance capitale. Voilà pourquoi Reda Amalou en fait des objets du désir emplis de poésie. Poésie des lignes et finesse du design pour déclencher les moments de créativité.

Un minimalisme à vivre au quotidien

La découverte de sa nouvelle game commence par Lanka. Une chaise marquée par un équilibre entre structure et légèreté. Elle évoque la ligne d’une harpe des années 50, associant des courbes sensuelles en bois de chêne brûlé à une monture aérée. Des rayons en laiton créent un contraste et illuminent l’espace. Il en résulte une pièce audacieuse et légère. Autre assise remarquable, Eileen. Celle-ci souhaite incarner le raffinement grâce à la délicatesse du noyer, finement travaillé à la main afin de prendre place sur une matière brute et naturel qu’on ne se lasse pas d’admirer la forme.

Des lignes épurées très tendance

Du côté des bureaux, ils sont 3, avec une vision intemporelle. Avec son plateau très pur, Tara permet les élans de créativité. Son plateau laqué à la main se décline en différentes couleurs qui subliment son socle, en noyer américain. Dans une expression plus contemporaine, SOA se distingue par la sensualité de ses courbes. Sa longue ligne laquée accroche le regard. Un jeu de superpositions dissimule un long tiroir. Elle mélange émotion, douceur des lignes et sobriété pour refléter la grande rigueur de conception et l’attention particulière portée à son usage quotidien. Quant au Secrétaire X, il mêle un mélange de matières : laque, bronze et cuir. Comme une boîte mystérieuse, elle est montée sur des pieds en croix, s’ouvre et dévoile une belle surface de travail et des rangements. Des détails simples et sophistiqués qui caractérisent le style architectural de Reda Amalou, appuyé sur l’esthétisme du 20e siècle. redaamalou.com

Luteca, le design mexicain loin du folklore

Ghidini1961, l’harmonie d’une esthétique durable

llulian, les tapis italiens qui twistent la déco

Alpange, le piano design et connecté