Palatine, la nouvelle collection précieuse de Roche Bobois

Une collaboration d'excellence qui s'inscrit dans le temps

Pour cette collaboration, Christophe Delcourt explore des interactions entre deux matériaux emblématiques de son histoire, le bois et la pierre. Et plus précisément, le noyer et le travertin. Le premier apportant sa structure brute luxueuse, le second la beauté de son imperfection. Composée d’une table, d’un buffet et d’un programme d’assise, Palatine est un hommage du designer à l‘Italie, un pays qui l’inspire. À ses palais, son architecture classique ou contemporaine, ainsi qu’à tous les détails… Parmi lesquels, la lumière s’accrochant sur une colonne, un creux, une saillie.

Christophe Delcourt : un artisanat d’exception au service de l’élégance

Christophe Delcourt salle à manger

Pour former le piètement de la table, le designer a imaginé deux colonnes semi-cylindriques en travertin qui se dressent solidement. Une paire de traverses en noyer massif qui les relie, semble avoir interprété la pierre, l’avoir creusée, laissant une encoche. Et ce, de bas en haut. Les bases supportent un plateau rectangulaire légèrement bombé, en noyer massif et en placage légèrement teinté. Son grain est fin et son veinage raffiné. En son centre, et appuyant ce principe d’imbrication, un insert en travertin concave crée un élément de mise en scène poétique. Sur le buffet, en placage de noyer et plateau de travertin, Christophe Delcourt a repris ce motif décoratif concave en pierre. En pensant à une sorte de double piétement remontant par le devant du meuble, autour desquels viennent s’encastrer les portes. Les lignes fortes et puissantes de ces deux pièces expriment sensualité et douceur.

Canapé Palatine, la pièce maîtresse du salon

Christophe Delcourt salon vu d'en haut

En complément, le canapé Palatine s’inscrit dans ce même travail du volume et de la masse. Il est très confortable, avec ses coussins passepoilés rebondis à la manière d’oreillers. Une facture sobre qui table sur le durable et se pose près du sol, comme souvent dans l’histoire de Roche Bobois. Cheminant autour des volumes, les tracés entrecroisés des différents passepoils soulignent l’interprétation des masses, entre assises et accoudoirs. Quant au nouveau tissu bouclette qui habille le canapé, il se compose de laine et d’alpaga. Ce qui renforce la dimension moelleuse de cette pièce généreusement accueillante.

Portrait d’un artiste passionné

Christophe Delcourt se fait connaître dans les années 1990 avec une série d’objets en métal dessinés, fabriqués et édités par lui-même. Un modus operandi artisanal qui s’avère fondateur du travail de ce talentueux designer, par ailleurs autodidacte. Dès le lancement de sa propre maison d’édition, il convoque les savoir-faire d’excellence en confiant ses œuvres à un réseau d’ateliers de fabrications traditionnels. En 2002, la collection Rive Droite marque le début d’une collaboration fructueuse avec Roche Bobois. En 2005, des liens plus étroits se nouent lorsqu’il imagine Legend. Une bibliothèque arborescente au design fort, construite en bois de forêt durablement gérée, sans pièces métalliques ni solvants. Cette éco-conception, approche novatrice au sein de l’industrie du meuble, a enclenché chez Roche Bobois la mise en place d’un nouvel outil. Celui d’une évaluation innovante qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Tout comme l’entente créative entre le designer et l’entreprise… roche-bobois.com

Master Bedroom, de luxueux refuges à l’esprit minimaliste

BoConcept : 70 ans de design Ekstraordinær et pas une ride

Thierry Peltrault, l’architecte qui structure la lumière

Viva Magenta : bienvenue au Pantone 2023 !