Meubles Celio : le lit escamotable prend son envol

Optimiser l'espace d'une pièce multifonctionnelle

Autrefois réservé aux petits espaces, le lit escamotable des Meubles Celio s’impose dans les intérieurs les plus élégants. Inventeur de l’armoire-lit, l’américain William Lawrence Murphy eut une brillante idée en 1912. Il proposa alors un brevet de « lit disparaissant », encastré dans un meuble. Son modèle fut rapidement adapté aux chambres d’étudiants, studios exigus et pièces mansardées. Idéal pour les besoins de gain de place. Aujourd’hui, les Meubles Celio, une entreprise familiale dirigée depuis 3 générations par la famille Liault, le sublime dans ses ateliers de fabrication de La Chapelle-Saint-Laurent, en région Poitou-Charentes.

Un meuble-lit rabattable à faible profondeur

Par rotation des bords, les lits à plateau mobile de la collection Smart se rabattent verticalement le long d’un mur. Ce nouvel élément du décor transforme ainsi l’espace de vie en chambre d’amis supplémentaire. D’un seul geste, tout est rangé car il est pensé pour un usage quotidien. Et un voluptueux canapé, avec accoudoirs et tissus chatoyants apparaît aussitôt ! À moins de choisir la version bureau. Son mécanisme l’ouvre ou le ferme par une simple pression sur un boîtier électrique. Avec des capteurs qui fonctionnent comme un système de sécurité, en cas d’obstacle.

Une armoire magique pleine d’astuces

Le tout tient dans une profondeur maximale de 40 cm. Il peut même accueillir un matelas pouvant aller jusqu’à 160 cm de largeur. Pour rendre la vie plus facile, ses parois en chêne cachent un trésor d’astuces pratiques : spots internes à LED, liseuses tactiles, interrupteurs, ports USB et tablettes de rangement. Sa personnalisation extrême améliore le confort dans la maison, car il est prolongé de bibliothèques et de colonnes lumineuses qui lui confèrent son élégance. meubles-celio.fr

Par Excellence, la vitrine des artisans français à New York

Triode invite les designers contemporains américains dans sa galerie

Thierry Peltrault, l’architecte qui structure la lumière

Giorgetti redonne ses lettres de noblesse au salon