Cheverny, plus qu’un château un palais enchanté

Une balade à travers le temps dans un domaine cultissime

Situé entre Chenonceau et Chambord, sur la route des châteaux du Loir-et-Cher, Cheverny est une halte qui ravira petits et grands. Derrière son style néo-classique, il s’agit d’une propriété seigneuriale dont les terres appartiennent à la même famille depuis plus de six siècles. Toutefois, par 2 fois il faillit en sortir, au 16e et 18e siècles. Différents propriétaires se succèdent alors dans un court laps de temps, jusqu’à ce qu’Anne Victor Denis Hurault, marquis de Vibraye, en fasse l’acquisition en 1825. Il traversa une autre période difficile de l’histoire : celle de la Seconde Guerre Mondiale. Réquisitionné par l’Etat, le lieu servit d’entrepôt pour le Mobilier National, abritant celui du musée de Cluny.

Cheverny, un château, une famille

Les descendances mettent un point d’honneur à perpétuer la bonne conservation des lieux. Aujourd’hui, Charles-Antoine et Constance de Vibraye, respectivement Marquis et Marquise, résident dans l’une des ailes de l’édifice avec leurs 3 enfants. La famille est aussi à la tête d’une entreprise de 60 salariés. Tous ayant pour mission d’œuvrer à la conservation et à l’ouverture au public de ce lieu hors du temps. Une initiative commencée en 1922, par Philippe de Vibraye, grand oncle de l’actuel propriétaire. 

Une architecture et un mobilier d’époque

La façade sud du château de Cheverny est célèbre. Notamment par l’ornement de bustes d’empereurs romains sculptés « à l’antique », une mode en vogue depuis la Renaissance. Côté mobilier, Cheverny regorge de trésors. Et par bonheur, il est en parfait état du fait de sa transmission de génération en génération. Et comme le précise la marquise Hurault de Vibraye : « les greniers sont pleins d’objets qui ont traversé le temps ». « À tel point, que nous avons du mettre en place un système de rangement numéroté ».

Décors historiques des salons

Une fois passées les portes, on admire les somptueux décors d’époque qui ornent les pièces ouvertes à la visite. La chambre du Roi, en est très représentative, avec son spectaculaire plafond à caissons qui reprend les scènes de l’histoire de Persée et Andromède. La Salle des Armes et les Dragons de Cheverny connait également beaucoup de succès. Une exposition qui permet aux visiteurs un voyage dans le passé. En effet, au 18e siècle un important privilège fut accordé à la famille Vibraye. Alors au service du Roi Louis XV, elle associa son nom à celui d’un régiment de Dragons, entre 1734 et 1745. Des uniformes des Dragons de Vibraye dans la Salle d’Armes, témoignent d’ailleurs de ce passé militaire.

Des jardins enchanteurs

Le domaine est vaste et comprend six jardins. Trois sont particulièrement étonnants. Le Jardin de l’Amour est ponctué de-ci de-là de statues du Suédois Gudmar Olovson. Le Jardin Potager Bouquetier, pensé par la Marquise de Vibraye, permet de fleurir le château. Quant à celui qui suscite l’émerveillement des couleurs, c’est le Jardin de Tulipes. Il est planté de 250 000 bulbes qui forment un long ruban de 12 mètres de large sur 250 mètres de long.

Cheverny jardin des tulipes

Cheverny haut lieu de la chasse à courre

Une autre attraction requière l’attention lors de la visite du château. Les chenils. Ils datent de 1850 et abritent 120 chiens anglo-français tricolores, tous issus d’un croisement entre Fox Hound anglais et Poitevins français. Sur le flanc droit de chaque chien, un V est marqué, « aux ciseaux », du nom de famille propriétaire, Vibraye.

Cheverny chasse à Courre

Des événements tout au long de l’année

De plus, le Marquis Charles-Antoine de Vibraye et la Marquise Constance de Vibraye tiennent à proposer, tout au long de l’année, des rendez-vous passionnants qui sortent des sentiers battus. Paris réussi, avec les Illuminations, la fête des plantes au printemps, la décoration et les jeux de pistes pour Pâques. Mais aussi la plantation des tulipes, la décoration automnale des 3 000 chrysanthèmes et des 10 000 coloquintes, Noël dans les jardins. Sans oublier l’exposition permanente consacrée aux aventures de Tintin, intitulée « Les Secrets de Moulinsart ». Cette réalisation a vue le jour en 2001, grâce à la Fondation Hergé. Cette exposition interactive, qui s’étend sur plus de 700 m², plonge les visiteurs au coeur des épisodes de la célèbre bande dessinée. Reproduction grandeur nature des principales pièces de Moulinsart, du laboratoire du Professeur Tournesol, plus une pièce campant la chambre de Tintin, qui n’apparaît dans aucun album.

Merry Christmas au Château

Enfin, jusqu’au 8 janvier 2023, Cheverny revêt ses plus beaux atours pour célébrer les fêtes de fin d’année. Tout y est décliné en taille XXL sur le thème de Noël. L’enchantement prend possession de tout le domaine, tant dans les jardins que dans chaque pièce du château.

Père Noël et Mère Noël, invités d’honneur

Quant au moment tant attendu par les enfants, c’est le 18 décembre. Ce jour-là, le Père Noël et la Mère Noël se rendent à Cheverny. Un tel programme mérite bien un petit séjour découverte de quelques jours, car tout est prévu pour pour faire passer aux familles des journées inoubliables. De plus, le site est ouvert toute l’année, y compris le 25 décembre, le 1er Janvier et le 1er mai, de 10h à 17h. Entrée : 13,50€. château-cheverny.fr

Y aller

À 2h de Paris en voiture, par l’A10, sortie 17 Blois. Sur place, 3 parkings gratuits sont disponibles pour les visiteurs. En Flixbus ou en train, depuis la gare d’Austerlitz en 1h40, puis empruntez la navette de la gare de Blois au château (6€).

Se restaurer

Au Café de l’Orangerie. La carte y dévoile même un dîner de Noël, uniquement le 18 décembre (dernier service à 21h). 39€, hors boissons.

Y loger

À quelques pas du château, les Suites de Cheverny forment 6 appartements. Chacune peut accueillir de 2 à 7 personnes et proposent tout le confort contemporain, dans un cadre traditionnel. Les résidents se voient offrir un accès illimité au château, aux jardins et à l’exposition Tintin. Week-end 2 nuits pour 2 ou 3 personnes, à partir de 232€, 4 personnes à partir de 280€ et 6 personnes à partir de 336€. suitesdecheverny.fr


Fête des Lumières de Lyon, la magie reprend ses droits

Lumières sur Louis XIII, un show en son et lumière sur des terres royales

80 ans du Débarquement allié en Provence : l’histoire en images

Hamlet, un mythe adapté avec brio à l’Opéra Bastille