Chefs-d’œuvre de la collection Torlonia : les trésors de Rome au Musée du Louvre

Des sculptures antiques exposées dans les appartements de la Reine

Les marbres Torlonia font partie de la plus grande collection privée de sculpture antique romaine. Elle fut rassemblée par les princes de cette noble famille durant tout le 19e siècle, dans la capitale italienne. Jusqu’au 11 novembre 2024, elle s’offrira aux yeux du public. Chacun pourra l’admirer dans l’écrin restauré qu’offrent les appartements d’été d’Anne d’Autriche, dits de la Reine. Ils comprennent 6 salles depuis la rotonde de Mars, entre le jardin de l’Infante et la cour Visconti.

Les Antiques marqués par le collectionnisme

C’est le siège des collections permanentes en la matière, depuis la fin du 18e siècle et la naissance du Louvre. Cette exposition se tenait jadis au Museo Torlonia. Un lieu seulement ouvert à de petits groupes de visiteurs. Témoignage du goût aristocratique de l’époque pour les Antiques, appuyé sur l’essor de la discipline archéologique. Elle invite à la contemplation de fleurons incontestés. Et à une plongée aux racines de l’histoire des musées, dans l’Europe des Lumières et du 19e siècle.

Les trésors de la collection Torlonia enfin accessibles au public

Torlonia fresque

Le haut niveau artistique de l’inestimable collection Torlonia, d’accès confidentiel jusqu’à récemment, marque de son empreinte cet espace historique et constitue un évènement. Elle met en avant l’art savant, en présentant des pièces d’une grande qualité d’exécution, comme le Caprone, restauré par Le Bernin. Les salles accueillent de nombreuses statues, avec le portrait impérial, grec et romain, qui occupe une place essentielle.

La beauté des sculptures gréco-romaines

Torlonia vase

De l’Auguste du type Prima Porta, au Septime Sévère façon Petworth, en passant par l’Euthydème de Bactriane et le Vieillard d’Otricoli, exemples parfaits de la physionomie individuelle. Quant au buste de jeune femme, dite Aquilia Severa, il est daté du début du 3e siècle de notre ère. Un sommet de qualité esthétique intemporelle et de techniques artistiques. Et l’occasion de redécouvrir les décors de l’aile Denon, autour de la cour du Sphinx. Elle compte parmi les plus prestigieuses du Louvre. Préparer sa visite sur louvre.fr

Les 4 éléments de Jean Lurçat, au musée d’art Hyacinthe Rigaud de Perpignan

BMW : 50 ans d’un siège social iconique, à Munich

The Masie célèbre Noël dans les intérieurs contemporains

Chevaliers, armes et armures au musée d’histoire de Nantes