BMW : 50 ans d’un siège social iconique, à Munich

Une construction suspendue qui s'illumine la nuit

Le siège mondial de la firme automobile BMW fut l’un des buildings les plus innovants des années 70. Et cette année, il célèbre ses 50 ans de bons et loyaux services, après une cure de jouvence des façades aux bureaux. Au fil du temps, l’entreprise bavaroise de fabrication de voitures, en allemand, Bayerische Motoren Werke AG, a conservé sa réputation d’élégance et de robustesse pour les modèles automobiles créés dans ses bureaux munichois. C’est en 1972 que l’architecte autrichien Karl Schwanzer imagina ce gratte-ciel constitué de 4 cylindres symbolisant le croquis d’un moteur de voiture à piston.

L’édifice est accolé à une coupole en forme de soucoupe qui abrite un musée exposant d’anciens modèles de voitures et de motos ainsi que des documents d’archives. La silhouette du bâtiment, composée de béton et d’aluminium se dresse fièrement dans la skyline de la ville, depuis son érection qui culmina avec les Jeux Olympiques de 1972. Chacun de ses étages fut construit à même le sol avant d’être empilé l’un sur l’autre à l’aide d’une grue. Une innovation en la matière, pour ce chantier qui ouvrit la voie à l’électrification, industrielle, la numérisation et la fluidité de circulation au sein d’un immeuble.

Pour l’événement, BMW offrir à un panel d’invités une cérémonie suivie du show « Momentum Curve », avec les performance du ténor Jonas Kaufmann et d’une troupe de 12 danseurs de la troupe américaine Bandaloop. Attachés par des cordes, ces membres ont simulé un jeu en apesanteur, comme un symbole de légèreté aérienne qui marque la réussite économique remarquable d’une marque de luxe, dont chaque nouveau modèle fait sensation. bmwgroup.com

The Masie célèbre Noël dans les intérieurs contemporains

L’Ecole des Arts Joailliers dévoile l’exposition Ors et Trésors

L’Alhambra, un mythe andalou préservé

Les éventails d’Utagawa Hiroshige au Musée Guimet